IIIè Congrès Mondial Virtuel de la Transdisciplinarité 2020/2021: Le REFICA Organise la Session Afrique sur Les Savoirs Traditionnels Africains, 24 Février 2021

  • Imprimer

IMG 6494IIIè CONGRES MONDIAL VIRTUEL DE LA TRANSDISCIPLINARITE 2020/2021COMITE AFRIQUE : RESEAU DES FONDATIONS ET INSTITUTIONS DE RECHERCHE POUR LA PROMOTION D'UNE CULTURE DE LA PAIX EN AFRIQUE (REFICA)

 

Le IIIè Congrès Mondial Virtuel de la Transdisciplinarité  2020/2021 a tenu le 24 février 2021 sa deuxième semaine Afrique sous la présidence du Réseau des Fondations et des Institutions de Recherche pour la Promotion d'une Culture de la Paix en Afrique (REFICA).

Président : Professeur Titulaire Mèkè Meité
Chaire UNESCO pour la Culture de la Paix, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d'Ivoire.

Les échanges académiques virtuels de la deuxième semaine Afrique se sont déroulés en présence de Professeure Julieta Haidar, en sa qualité de Présidente du IIIè Congrès Mondial de la Transdiciplinarité. La Présidente du Congrès est Professeure de Recherche à l'Ecole Nationale d'Anthropologie et d'Histoire de Mexico.

Le sous-thème choisi en la circonstance était : Les Savoirs Traditionnels Africains  
Modératrice : Pr. Djénéba Traoré – Exposants : Pr. Nouréini Tidjani-Serpos (Conférence Magistrale) - Table ronde: Mme Roukiatou Hampâté Bâ, Pr. Paulo Orefice et M. Erasmus Migyikra

Le Professeur Jean-Noël Loucou, Professeur Titulaire d'Histoire Conptemporaine et Secrétaire Général de la Fondation Félix Houphouët Boigny a également pris activement part aux fructeux débats du Comité Afrique.

Dans son introduction, la modératrice du panel, Pr. Djénéba Traoré, Directrice Générale de l'Institut de l'Afrique de l'Ouest (IAO), a mis les points suivants en exergue :

Contexte Général du Congrès

Née en 1970, la Transdisciplinarité a déjà une longue histoire.

Nous pouvons affirmer qu'en tant que discipline scientifique, elle fait suite à deux périodes majeures de l’histoire de l'humanité, à savoir:

  1. L’époque des Savants Universels qui a débuté en Egypte en 2650 avant notre ère et au cours de laquelle les sciences fondamentales, les sciences naturelles, la philosophie, les arts, les religions, les institutions politiques, entre autres, sont créées et développées. Cette époque est marquée par l’avènement du règne des Pharaons et la construction des premières pyramides sur des chantiers gigantesques. L’Egypte antique deviendra une source d’inspiration pour le monde entier.  L’Université d’Al-Azar fera partie des toutes premières Universités établies dans le monde. En Afrique de l’Ouest, nous assitons au 13è siècle à la montée en puissance du rôle de Griot sous l’Empire du Mali fondé par Soundjata Kéïta en 1235. Son Griot, Falla Fasséké Kouyaté et sa descendance joueront un rôle déterminant dans la transmission orale. Véritables Savants Universels, les Griots, experts en généalogie et également appelés les “Maïtres de la Parole”, exerçaient les fonctions d’historiens, de conseillers, d’éducateurs, de musiciens, de conteurs et de poètes. C'est notamment grâce aux Griots que la Charte de Kouroukan Fouga, promulgée en 1236, a été portée à la connaissance du monde entier et sera inscrite en 2009 par l'UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Parallèlement, il existait des corps de métiers et des Sociétés secrètes dont les connaissances se transmettent jusqu’à présent aux seuls membres ou initiés.

      En Europe, les Lumières marqueront le point culminant pour les  Savants Universels ...

  1. Au 19è siècle, nous assistons au développement des spécialisations de plus en plus pointues avec la création des laboratoires modernes et la professionnalisation de la recherche dans l’ensemble des disciplines scientifiques. 

           Il s’agit de faire de la recherche et de la dissémination des résultats obtenus, les leviers principaux du développement économique, social et technologique dans un monde confronté à de multiples défis et crises. 

 

Histoire de la Transdisciplinarité:

« La Transdisciplinarité a déjà une longue histoire (1). Le mot lui-même a été inventé par Jean Piaget en 1970, mais le sens n’a été clarifié qu’en 1985, lorsque Basarab Nicolescu a élaboré les piliers de la transdisciplinarité en 1985. Le Centre International de Recherches et Études Transdisciplinaires (CIRET) (2) a été fondé en 1987 à Paris.

Le Premier Congrès Mondial de Transdisciplinarité a eu lieu en 1994 dans le Couvent d’Arrábida, au Portugal, du 2 au 7 novembre. Les participants au Congrès ont adopté la Charte de Transdisciplinarité (3), signée déjà par des centaines de chercheurs transdisciplinaires du monde entier. En 2005, le Deuxième Congrès Mondial de Transdisciplinarité a eu lieu à Vitoria / Vila Velha, au Brésil.

De nombreux autres Congrès et événements nationaux et internationaux importants ont également eu lieu   dans différents pays. Le dernier est le Congrès International ATLAS 2018 «Being Transdisciplinary», qui a été organisé par l'Université Babes-Bolyai de Cluj-Napoca, en Roumanie.

De nombreuses applications ont été faites dans le monde entier, dans les domaines de l’éducation, de la santé, des arts, du développement durable et du dialogue entre science et religion. On trouve dans de nombreuses universités des programmes de doctorat en transdisciplinarité. Actuellement, on peut dire que le mouvement international de transdisciplinarité est arrivé à maturité et que de nouvelles voies de recherche ont été ouvertes. 

Le IIIè Congrès Mondial de Transdisciplinarité aura lieu au Mexique, en novembre 2021.

L´objectif de ce Congrès consiste à réunir le plus grand nombre de participants de plusieurs institutions nationales et internationales, afin d’étudier les derniers développements théoriques et pratiques de la transdisciplinarité et de proposer de nouveaux modèles théoriques, expériences et actions pour faire face aux défis extraordinaires du 21è siècle: éducation planétaire, transhumanisme, intelligence artificielle, technologies destructives, santé, pauvreté, destruction de la diversité biologique, changement climatique, guerres, violence et autres problèmes sans fin qui affligent les êtres humains et tous les êtres vivants sur notre planète comme la pandémie de la Covid-19. » 

             (1) Basarab Nicolescu, «”Brief Chronology of Transdisciplinarity”
(2) http://ciret-transdisciplinarity.org/index_en.php
(3) http://ciret-transdisciplinarity.org/chart.php#en

Source additionnelle : http://www.tercercongresomundialtransdisciplinariedad.mx/fr/

 Les Exposants suivants sont intervenus dans le cadre du Panel "Les Savoirs Traditionnels Africains":

 

Professeur Nouréni Tidjiani-Serpos

Président du Comité chargé du Retour des Œuvres Culturelles du Bénin
Ancien Ministre-Conseiller, ancien Ambassadeur, puis Délégué permanent du Bénin à l’Organisation des Nations Unies (ONU), Président du Conseil Exécutif de l’ONU, ancien Sous-Directeur général chargé du Département Afrique de l’ONU et candidat à la succession du Japonais Kōichirō Matsuura, Directeur général de l'UNESCO.

Titre de la Conférence Magistrale: Les Caractéristiques de la Culture Africaine

 

Mme Roukiatou Hampâté Bâ

Directrice de la Fondation Amadou Hampâté Bâ, Abidjan, Côte d’Ivoire

Titre de la présentation: Les Cultures Africaines comme Source d’Enrichissement des Savoirs du Monde

 

Professeur Paolo Orefice

Titulaire de la Chaire Transdisciplinaire de l'UNESCO Développement Humain et Culture de la Paix de l’Université de Florence, Italie

Titre de la présentation: La Valorisation des Savoirs Traditionnels Africains - Un point de vue transdisciplinaire

 

M. Migyikra Erasmus Ndemole

Membre fondateur du Centre Ouest-Africain d’Etudes pour la Paix au Ghana et en Ouganda, et de l’Institut de Mode Africaine et des Arts Créatifs Migyikra Fashion and Design Limited. Actuellement, Erasmus Migyikra travaille avec la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud en tant que spécialiste de la protection de l'enfance.

Titre de la présentation: Knowledge of African Tradition (Connaissance des Traditions Africaines)

Vous trouverez ici le Calendrier du Comité Afrique

 

Contexte du Panel

Le Congrès Mondial de la transdisciplinarité se tient à point nommé à un moment où l’évolution de notre monde exige la mise en commun des différentes disciplines afin d’acquérir une vision holistique des phénomènes et crises qui secouent notre planète.

Le thème de la Table ronde était lié à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine (UA), ainsi qu’aux Objectifs de Développement Durable (ODD 2030).

Il existe notamment au niveau de l’UA, un texte intitulé « Relier l’Agenda 2063 aux ODD » 

Il est loisible de constater dans ce document, qu’à aucun moment les termes « Culture » et « Paix et Sécurité » apparaissent au niveau des ODD.

Nous sommes au mois de février 2021, il reste par conséquent neuf (9) ans pour « rectifier le tir » et prendre en compte les possibilités qu’offre la culture d’une manière générale et plus spécifiquement, les savoirs traditionnels africains en vue d’atteindre les ODD à l’horizon 2030 dans la partie du globe où cela semble le plus difficile.

C’est notamment sur ce thème que va se pencher le présent panel. 

Mais tout d’abord, qu’entend-on par « Savoirs traditionnels ? »

« What is Traditional Knowledge?

Traditional Knowledge (TK) is knowledge, know-how, skills and practices that are developed, sustained and passed on from generation to generation within a community, often forming part of its cultural or spiritual identity. TK can be found in a wide variety of contexts, including agricultural, scientific, technical, ecological and medicinal knowledge as well as biodiversity-related knowledge.

While the IP system is built on scientific and contemporary knowledge, TK and Traditional cultural expressions (TCEs) are built on experiential knowledge, going beyond the inexplicable aspect such as spiritual and ritualistic world. »

IP : Intellectual Property

Source : https://www.wipo.int/tk/en/tk/

(Les connaissances traditionnelles (CT) sont des connaissances, des savoir-faire, des compétences et des pratiques qui sont développés, maintenus et transmis de génération en génération au sein d'une communauté, faisant souvent partie de son identité culturelle ou spirituelle. Les savoirs traditionnels peuvent être trouvés dans une grande variété de contextes, y compris les connaissances agricoles, scientifiques, techniques, écologiques et médicinales ainsi que les connaissances liées à la biodiversité.

Alors que le système de propriété intellectuelle repose sur des connaissances scientifiques et contemporaines, les savoirs traditionnels et les expressions culturelles traditionnelles (ECT) reposent sur des connaissances expérientielles, allant au-delà de l’aspect inexplicable tel que le monde spirituel et rituel.)

 

L’Afrique est le continent qui, en raison de facteurs endogènes et exogènes que les panélistes mettront certainement en exergue, se trouve dans des conditions les plus défavorables pour réaliser les Objectifs du Développement Durable (ODD).

Or, le continent africain regorge de savoirs traditionnels qui sont utilisés par une écrasante majorité de la population, aussi bien dans les zones rurales que dans les zones urbaines. Ces savoirs se situent dans une multitude de domaines comme la médecine traditionnelle, l’éducation, l’agriculture, la pêche, la chasse, la paix et la cohésion sociale, la protection de l’environnement, les arts, l’artisanat, etc.

Autre fait, l’éradication de la pandémie de la COVID-19 est devenue aujourd’hui un enjeu mondial.

La majorité des pays africains, jusqu’ici épargnés par les lourdes pertes en vies humaines, sont désormais confrontés aux dangers d’une deuxième vague beaucoup plus meurtrière que la première. 

Face à l’inefficacité de nos politiques de santé, à l’insuffisance des ressources humaines, des infrastructures et des équipements dans le secteur de la santé, les savoirs traditionnels africains peuvent-ils être utilisés pour pallier ces insuffisances constatées dans le domaine de la médecine dite « moderne » ? Il s’agit là d’un enjeu crucial pour la survie de l’humanité.

Les questions posées aux membres de  la table ronde ont été les suivantes :

Comment définierez-vous personnellement le terme : « Savoirs traditionnels africains » ? 

Quel est l’état des lieux des savoirs traditionnels, dans votre pays, en Afrique?

Quels sont les défis à relever pour la mise en valeur de ces savoirs et en faire un levier de développement économique, social, scientifique et culturel en Afrique?

 Quel rôle peut jouer l’Agenda 2063 dans ce processus?

Quels sont les savoirs traditionnels que l’on pourrait rattacher aux ODD pour faciliter leur atteinte en Afrique ?

Les femmes sont très présentes dans les savoirs traditionnels. Quelle peut-être leur valeur ajoutée?

Quel rôle peut jouer la recherche scientifique dans la promotion des savoirs traditionnels africains? 

Vous trouverez ci-dessous les liens YouTube vers les vidéos de la 2ème semaine du REFICA au Troisième Congrès Mondial Virtuel de la Transdisciplinarité:

Mercredi 24 février 2021/ Conférence et Rable ronde: https://youtu.be/VmqMA1BTuIc

Vendredi 26 février 2021 / Symposium: https://youtu.be/p8T1X0mbXOg

--------------------------------------- 

Liens consultés

http://www.tercercongresomundialtransdisciplinariedad.mx/fr/

OMD-Agenda 2063/ODD - Rapport de transition 2016 

https://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Documents/Generic-Documents/MDG-SDG_Transition_Report_fre_draft3.pdf

https://au.int/fr/agenda2063/vue-ensemble

https://au.int/fr/agenda2063/odd

https://files.eric.ed.gov/fulltext/EJ1017665.pdf

      Hassan O. Kaya ; Yonah N. Seleti, African indigenous knowledge systems and relevance of higher education 

      in South Africa The International Education Journal: Comparative Perspectives, 2013, 12(1), 30–44 iSSN 1443-1475

      © 2013 

https://www.researchgate.net/publication/279238024_African_indigenous_knowledge_and_research

https://www.wipo.int/tk/en/tk/

https://www.google.com/amp/s/www.la-croix.com/amp/298857

https://scholar.google.com/scholar?q=savoirs+traditionnels+africains&hl=fr&as_sdt=0&as_vis=1&oi=scholart

https://www.corteidh.or.cr/tablas/R21556.pdf

https://www.researchgate.net/publication/331940845_Le_Role_de_La_Langue_et_de_la_Culture_dans_le_Developpement_Durable

https://cursus.edu/articles/42982/comment-moderniser-la-medecine-traditionnelle-africaine

https://fr.allafrica.com/view/group/main/main/id/00074594.html

https://agencedepressepanafricaine.com/coronavirus-la-medecine-traditionnelle-a-la-rescousse-contre-la-pandemie/