La Directrice Générale de l’IAO participe à l’Atelier de Validation des Études menées par le GTENF-ADEA

  • Imprimer

GTENF ADEA PicL’atelier de validation des études menées en 2014 par le Groupe de Travail sur l’Education Non Formelle (GTENF) de l’Association pour le Développement de l’Education en Afrique (ADEA) s’est déroulé du   08 au 10 décembre 2014 au Pacific Hotel de Ouagadougou sous la présidence du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) du Burkina Faso. Les travaux ont enregistré la participation de la coopération suisse, de la coordination du GTENF, des représentants des groupes de travail des pays membres (Sénégal, Niger, Bénin, Mali, Burkina Faso), des institutions internationales (UIL, IAO, ROCARE) et des consultants ayant menés les différentes études.

GTENF ADEA Pic2L’objectif principal de l’atelier était d’amener les participants à valider les différentes études menées en 2014 par le groupe de travail sous la coordination du Professeur Ibrahima Bah-Lalya. Au total, sept (7) rapports d’études ont été présentés, analysés et validés par les participants. Il s’agissait, à travers ces documents, de contribuer à l'amélioration des politiques et des pratiques éducatives en faveur des groupes vulnérables au sein desquelles le problème de l'analphabétisme et de la déscolarisation demeure encore un enjeu majeur, malgré les nombreux efforts fournis. Pour M. Jean Bernard Dubois, Représentant du Bureau de la DDC, le droit à l'éducation constitue un droit fondamental pour les jeunes, les femmes et les groupes défavorisés, c’est pourquoi il convient d’innover dans le domaine de l'éducation et de la formation en faveur de ces groupes spécifiques.

GTENF ADEA Logo

M. Paul Y. Diabouga, Directeur Général des Études et des Statistiques sectorielles représentant le MENA, a souligné que la lutte contre l’analphabétisme, les abandons scolaires et les retards que les jeunes accusent dans leur cursus scolaire constituent pour le gouvernement du Burkina Faso des défis importants à relever. Le MENA estime que le travail du GTENF-ADEA sur l’Education Non Formelle de l’ADEA intéresse non seulement le système éducatif du Burkina Faso mais aussi l’ensemble des systèmes éducatifs africains.

 Les documents soumis à évaluation et adoptés après amendement étaient les suivants:

  • Rapport sur la revue par les pairs au Burkina Faso.
  • Rapport sur la revue par les pairs au Congo.
  • Réseau virtuel sur les jeunes vulnérables.
  • Synthèse de la feuille de route sur l’approche conceptuelle et méthodologique du socle commun de compétences qui intègre le non formel et la vision holistique.
  • Etude sur les savoirs et les savoirs faire endogènes.
  • Critères d’évaluation des formules alternatives d’éducation.
  • Rapport portant sur le programme éducation nomade.

L’atelier a également enregistré la réunion des membres du conseil consultatif autour des points ci-après :

  • Adoption du programme de la session ;
  • Objectifs de la session ;
  • Présentation de l’état de la mise des recommandations de juin 2014 ;
  • Présentation et discussion des activités 2015 du GTENF.

Le rapport entier de l'atelier est accessible ici