La Directrice Générale de l’IAO reçoit Prof. Dr. Tsigbé, Historien, 15 juillet 2019

ACbLa Directrice Générale de l’Institut de l’Afrique de l’Ouest (IAO), Prof. Djénéba Traoré, a reçu le 15 juillet 2019 au siège de l’Institut, Prof. Dr. Joseph Koffi N. Tsigbé, Maître de Conférences (CAMES) au Département d'Histoire de l’Université de Lomé (Togo). 

La visite se situait dans le cadre d’une mission de cinq jours que Prof. Dr. Tsigbé effectuait à Praia sur mandat du Centre d'Etudes Linguistiques et Historiques par Tradition Orale (CELHTO), un bureau spécialisé de l'Union Africaine (UA) basé à Niamey (Niger), dans le but d’établir un inventaire sur les mécanismes endogènes de prévention, de gestion et de résolution des conflits en Afrique. 

La méthodologie consistait à mener des travaux de terrain sur lesdits mécanismes en vue d’identifier les voies et les moyens mis en œuvre par les populations de Cabo Verde pour régler les conflits et préserver le vivre-ensemble en paix. 

Le projet est une composante de l'Agenda 2063 de l'UA qui dispose qu'à l'horizon 2063, tous les mécanismes endogènes de gestion des conflits en Afrique doivent être répertoriés, étudiés et valorisés. 

Les échanges à l’IAO qui ont duré une heure et demie, ont porté sur l’histoire de Cabo Verde de son indépendance à l’heure actuelle, ses caractéristiques et ses atouts en tant que Petit Etat Insulaire en Développement (PEID) d’Afrique, ainsi que les défis à relever, sa vision stratégique pour son développement, son partenariat spécial avec l’Union Européenne (UE) et son rapport avec les autres Etats Membres de la CEDEAO.

Répondant aux questions posées par Prof. Dr. Tsigbé, la Directrice Générale de l'IAO a mis l’accent sur le fait que Cabo Verde est un archipel composé de dix îles situées au milieu de l’Océan Atlantique qui témoigne d'un passé séculaire marqué par une cohésion sociale constante et un sens élevé de la Nation.

Selon Prof. Traoré, Cabo Verde représente un exemple assez unique prouvant que le recours aux mécanismes endogènes de prévention, de gestion et de résolution des conflits n'est pas nécessaire lorsque les dispositifs universels suivants de prévention sont mis en place et observés avec rigueur: un système de bonne gouvernance à tous les niveaux, des institutions démocratiques fortes, l'Etat de Droit, la séparation des pouvoirs, la garandie des libertés fondamentales, un appareil judiciaire équitable pour tous, le respect de la vie  et de la dignité humaine et pas en dernier lieu, la protection de l'environnement. Le développement ne pouvant s'opérer que dans la paix, ces conditions sont essentielles pour assurer un développement durable.

De plus, grâce à la vision clairvoyante de ses dirigeants politiques et la contribution de la société civile, du secteur privé et de sa vaste diaspora présente dans le monde entier, l’archipel qui ne dispose pas (pour l’instant) de matières premières, a réussi à sortir de  la pauvreté, à se hisser au rang des pays à revenu intermédiaire et à offrir à tous ses ressortissants l’accès à une éducation de qualité ainsi qu’aux autres services sociaux de base.

De l’avis de la Directrice Générale de l’IAO, la majeure partie des conflits naissent deACBB situations d’injustice, des inégalité de traitement entre les différentes couches sociales et professionnelles, de la corruption et des contestations au niveau du processus électoral. Par conséquent, le moyen le plus efficace de parvenir à la cohésion sociale et à une coexistence pacifique entre toutes les composantes d’une Nation est d’éradiquer ces maux de manière définitive, car mieux vaut prévenir que guérir.

Au terme de sa mission, Prof. Dr. Tsigbé a affirmé que son séjour au Cabo Verde lui avait permis d'avoir un autre angle d'analyse du sujet. 

La Directrice Générale de l’IAO adresse ses remerciements à l’Honorable Député Walter Evora pour l’entretien fructueux qu’il a accordé à Prof. Dr. Tsigbé dans l'Hémicycle, le 17 juillet 2019 sur le thème de recherche. 

Copyright © 2012 WAI - West Africa Institute. All Rights Reserved - Designed and developed by: NOSi.