Publications de l'IAO

WAI Strategic Plan 2016 2020 Accepted Final s1

 

Newsletter IAO Dec 2016 Fr


Subscribe

S'abonner

  Subscrever

 

Visite d’une Délégation de RCI à l’IAO pour présenter le Master de l’Intégration Africaine, Praia, 07 Décembre 2017

Photo Del RCI PrLa Directrice Générale de l’Institut de l’Afrique de l’Ouest (IAO) , Prof. Djénéba Traoré, a reçu le 07 décembre 2017 une mission en provenance de la République de Côte d’Ivoire (RCI) et composée du Prof. David Musa Soro, Directeur du Bureau Ivoirien pour la Promotion de l’Intégration Africaine au Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l'Extérieur et également Coordinateur du Master de l’Intégration Africaine dispensé par l’Université Alassane Ouattara de Bouaké et Prof. Azoumana Ouattara, Doyen de l’UFR (Unité de Formation et de Recherche) Lettres de l’Université de Bouaké et Membre du Comité Consultatif National de Bioéthique.

La réunion, qui s’est déroulée en présence de la Directrice Générale et de toute l’équipe du Secrétariat Exécutif de l’IAO: Mme Vanilde Lopes, M. Renato Frederico et M. Márcio Mendonça, était essentiellement axée sur d’une part, la présentation par la délégation ivoirienne, du Master de l’Intégration Africaine et d’autre part, les perspectives de partenariat en vue de la promotion/dissémination du module de formation.

En remerciant la délégation pour l’intérêt porté à l’IAO, un think tank dédié à l’intégration régionale et aux transformations sociales en Afrique de l’Ouest et partenaire du Master en Intégration Régionale Africaine (MIRA) dispensé par l’Université de Cabo Verde (Uni-CV), Prof. Djénéba Traoré a invité Prof. Soro et Prof. Ouattara à prendre la parole.

Dans son intervention, Prof. David Musa Soro a tenu à informer que la visite de la délégation à l’IAO avait été recommandée par la Commission de la CEDEAO dans le but de créer un terrain favorable à un échange avec les responsables du MIRA, créé en partenariat avec Uni-CV et le ZEI.

Prof. Soro a ensuite donné un bref historique sur la création du module du Master de l'Intégration Africaine dont les réflexions ont débuté en 2007 à partir d’un constat, notamment celui de la nécessité de former des ressources humaines compétentes dans la conduite des politiques d’intégration régionale. Ainsi, le programme a été validé en 2016 par les autorités académiques et institutionnelles compétentes et un appel à candidatures a été lancé pour le recrutement des auditeurs. Sur 45 postulants, 20 ont été retenus en prenant en compte les critères établis en la matière.

Prof. Azoumana Ouattara a pour sa part mis l’accent sur les principales contraintes auxquelles le projet pédagogique s’est trouvé confronté dans sa mise en oeuvre, contraintes dont la professionnalisation de la filière, le système de transfert des crédits et le recours aux nouvelles technologies et principalement liées aux exigences académiques du système LMD (Licence-Master-Doctorat) actuellement en cours d’implémentation dans les structures d’enseignement supérieur. Poursuivant, Prof. Soro a indiqué que le profil des candidats est essentiellement constitué de hauts fonctionnaires des institutions publiques et privées y compris les banques. Toutefois, deux étudiants ont été sélectionnés sur la base de leurs performances académiques.

Photo Visite Del RCI 1Prof. Ouattara a évoqué les ressources numériques dont l’Université de Bouaké dispose et souligné que la Côte d’Ivoire attend beaucoup du Master, ce qui explique la série de missions menées par la délégation dans plusieurs pays de la région en vue de nouer des partenariats et des organisations internationales en vue de mobiliser des ressources financières.

Après avoir écouté l’exposé, la Directrice Générale de l’IAO a déclaré que l’IAO et l’Université Alassane Ouattara de Bouaké  ont la même vision en ce qui concerne l’urgence de la formation d’un capital humain de haut niveau ayant la capacité de penser et de mettre en oeuvre les politiques pertinentes d’intégration régionale sur le terrain. Elle s’est aussi réjouie de savoir que le Master de l’Université de Bouaké soit dédié à l’intégration africaine, comme le module enseigné à Uni-CV et ne soit pas restreint à la région ouest africaine, car pour parvenir à la concrétisation de l’Unité Africaine, il convient de promouvoir les échanges scientifiques au-delà des frontières régionales.

Prof. Djénéba Traoré a rappelé les travaux préparatoires du MIRA qui ont reçu dès 2013 l’appui total du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Science et de l’Innovation de Cabo Verde et la précieuse collaboration du Conseil Scientifique de l’Uni-CV. Elle a ajouté qu’au terme du processus de validation et d’accréditation en 2015, les cours du MIRA ont débuté avec 27 auditeurs en janvier 2017 sous la supervision de Prof. Odair Barros-Varela, Président de ENG, en sa qualité de Directeur Académique du MIRA. Prof. Varela qui était absent à la réunion en raison d’une mission à l’étranger sera informé des différents sujets abordés lors de la réunion. La Directrice Générale de l’IAO a affirmé que tout comme pour l’Université Alassane de Bouaké, les étudiants du MIRA sont des professionnels de haut niveau, aptes à travailler dans les institutions en charge de l’intégration régionale et les corps professoral provient des universités africaines, européennes, nord et sud américaines.

La Directrice Générale de l’IAO a également souligné la nécessité d’intégrer les technologies de l’Information et de la technologies (TIC) dans la pédagogie, et a regretté le défaut de ressources de pointe sur le plan en ce qui concerne le MIRA, faute de moyens financiers adéquats, malgré les appuis sollicités auprès de plusieurs organisations régionales et internationales. Fort heureusement, la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) a apporté cette année un premier appui financier au MIRA.

Prof. Traoré s’est dite tout-à-fait favorable à la proposition de partenariat formulée par la délégation, car selon elle, des actions conjointes donneront lieu à des échanges universitaires constructifs en vue de parvenir à la formation d’un capital humain de qualité, le rôle de l’enseignement supérieur étant majeur dans le développement économique et social.

Au terme de deux heures d’échanges hautement productifs, il a été décidé de commun accord que les deux parties mèneraient ensemble des réflexions sur les points suivants :

- La signature possible d’un Protocole d’Entente entre les responsables des Masters dispensés par l’Université Alassane Ouattara de Bouaké et par l’Uni-CV de Praia ;

- Le partage d’expériences ;

- Les matières d’enseignement ;

- La mobilisation des ressources humaines, techniques et financières ;

- L’élaboration d’un protocole de partenariat sur les formations à la carte (formations intensives de 4 ou 5 jours).

Avant de se quitter, les deux parties ont procédé à un échange de documentation:   la délégation  ivoirienne a remis un lot de brochures du Master de l'Intégration Africaine à la Directrice Générale de l’IAO qui à son tour a offert une série des publications de l’Institut sur l’intégration régionale dont celle du projet de collaboration académique WAI-ZEI sur le MIRA.

Photo remise docs Del RCI 2

Copyright © 2012 WAI - West Africa Institute. All Rights Reserved - Designed and developed by: NOSi.