Le Président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Desiré Ouedraogo, en visite de travail à l’IAO réaffirme la complémentarité de l IAO avec la CEDEAO

  • Imprimer

phoca thumb l visitetravailPresidentCedeao18modifiL’institut de l’Afrique de l’Ouest (IAO) a reçu dans l’après-midi du mercredi 20 Mars 2013 la visite de Kadré Désiré Ouédraogo, Président de la Commission de la Communauté Economique des Etats De l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). Le Président de la Commission était accompagné d’une délégation qui comprenait Ibrahim Bocar Bâ, Commissaire de la CEDEAO en charge de la Politique Macro-économique, et M. M. Sunday Ugoh, Directeur de la Communication de la CEDEAO. 

Le Secrétariat de l’IAO, avec sa tête le Président de son Conseil d’Administration, José Brito, a souhaité la bienvenue au Président de la Commission et à sa délégation.

Après avoir présenté l’historique et les missions de l’IAO, il a fait un plaidoyer sur la nécessité d’accroître l’appui financier de la CEDEAO à l’Institut. Il a également souligné  que l’IAO pouvait être un complément de la CEDEAO en tant que think tank et un facilitateur du dialogue entre toutes les parties prenantes de l intégration régionale en Afrique de l'Ouest.

Prof. Wautabouna Ouattara a ensuite présenté un bilan des activités de l’IAO. Il a notamment indiqué les résultats majeurs obtenus (études, dialogues, publications, site web), les activités en cours en 2013 et les partenariats stratégiques avec OSIWA (Open Society World) et ZEI (Center for EuropeanIntegrationStudies).

Kadré Désiré Ouédraogo a remercié et félicité le Secrétariat de l’IAO pour le remarquable travail réalisé en si peu de temps et avec peu de moyens. Le Président de la Commission a confirmé que les activités de l’IAO étaient très importantes pour guider l’action au quotidien de la CEDEAO: « Nous sommes conscients que la réflexion doit guider l’action. Nous avons aussi conscience que nous avons besoin de votre œil critique et de votre réseau de chercheurs ».

Il a souhaité associer l’IAO plus étroitement à l’agenda de la CEDEAO et nouer un partenariat dense et soudé entre la CEDEAO et l’IAO. « Demain, l’IAO sera une institution dont on parlera beaucoup car sa mission est une œuvre pionnière en Afrique de l’Ouest », a-t-il déclaré.

Dans le cadre des activités du bilan des 40 ans de la CEDEAO, l’IAO a été invité à faire des propositions concrètes et a apporté sa contribution scientifique grâce à son réseau de chercheurs africains et européens.

Poursuivant son intervention, il a ajouté que pour enrichir la réflexion et le dialogue sur l’intégration régionale, la CEDEAO devrait réunir les Ambassadeurs, Directeurs, Cadres et Représentants des institutions d’intégration régionale en Afrique de l’Ouest autour des résultats des recherches de l’IAO.

Au regard des importants résultats obtenus par l’IAO, le Président de la Commission a reconnu qu’un appui financier est nécessaire pour aider l’Institut à atteindre les objectifs qui lui ont été confiés et que la CEDEAO ira donc, non seulement honorer ses engagements financiers mais qu'elle ira renforcer sa contribution financière à l'IAO.

Ibrahim Bocar Bâ, Commissaire en charge de la Politique Macro-économique, a endossé les engagements du Président de la Commission, et a souhaité une étroite collaboration entre l’IAO et les chercheurs de l’EPAU (ECOWAS Economic Policy Analysis Unit) pour une meilleure harmonisation des efforts de réflexion.